samedi 29 décembre 2007

Gonna get miles away

En ce moment, je suis en pleine House-mania, deux à trois épisodes par jour (j'en suis à la saison 3), et "ça déteint sur mon réel", comme disait le chat (cherchez pas,, c'est dans Trondheim). Qui dit House dit tendance à parler en diagnostics, à envoyer chier les gens et à se montrer particulièrement arrogante (plus que d'habitude, ce qui fait beaucoup).Qui dit House dit également musique, par terre, casque vissé sur les oreilles (pas que je ne fasse pas ça en temps normal, mais pendant les vacances mes tendances asociales... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 10:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

jeudi 27 décembre 2007

Kaamelott, V, 50, La Rivière Souterraine

Pour moi cette fin est à la fois choquante et très logique. Choquante parce qu'on peut dire qu'on ne l'avait pas vraiment vu venir, le suicide dans la baignoire, tout comme le retour inopiné mais salvateur de Lancelot. Choquante au vu surtout des réactions qu'elle a suscité, et de mon quasi blocage quant à l'écriture du présent article (à cause de ça, et aussi parce que j'ai annoncé que j'allais l'écrire, ça m'a tout perturbé. Note : ne plus jamais faire ça). Terriblement choquante et pourtant définitivement logique. ... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 12:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
mardi 25 décembre 2007

La mort de Beckett

Il s'agit, pas de méprise, de Carson, et non du très grand Samuel. Ce dernier est un dramaturge irlandais, le premier étant le médecin écossais de la série Stargate Atlantis pendant trois saisons ; pas vraiment un personnage central, mais il était parvenu à se faire une place dans le coeur au générique et dans le coeur de la majorité des fans.Aussi l'annonce de sa mort, au cours de l'épisode Sunday (3x17), a choqué tout le monde, moi y compris. Je me souviens avec une précision étonnante de l'endroit exact où je me trouvais quand... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 21:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 23 décembre 2007

Une légende? je veux bien le croire

(note: premier article officiellement rédigé sur ce nouveau blog!) En allant au ciné ce matin, je ne savais pas du tout à quoi m'attendre -- et pour tout dire j'avais même comme un semblant d'a priori défavorable, pour un film qui me semblait stéréotypé et déjà vu mille fois.Will Smith, seul au monde dans une ville de New York dévastée et laissée à l'abandon, en compagnie de son chien... Je suis une légende. L'histoire se met rapidement en place : une scientifique pense avoir créé une vaccin contre le cancer (sic), deux ans... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 18:06 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
mardi 18 décembre 2007

la fin, la fin (etc)

Arrivée la fin... (la fin, la fin, la fin de Kaamelott, bien sûr)... on se sent désemparé, le matin, avec ses tartines et paaas d'épisode inédit à regarder en douce avant de partir au lycée (quand je dis lycée, je dis prépa, et du lycée à la prépa il y a un monde, mais pas physiquement parlant).Je suis vraiment pas très chanceuse : alors que les vacances approchent à grands pas (pas assez grands, si vous voulez mon avis), tout ce que je regardais jusqu'alors en me disant que j'aurais mieux fait de bosser se fait la malle au moment... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 14:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
samedi 8 décembre 2007

Kaamelott, V, 48, le Théâtre Fantôme

Je suis perturbée -- pour ne pas dire un peu déçue -- par l'épisode 48, le Théâtre Fantôme (d'ailleurs si quelqu'un connait le pourquoi de ce titre je suis preneuse...*). Troublée en tout cas, par l'intervention "magique" de Méléagan, qui influence la pythie, lui soufflant son texte, prenant la place des dieux, afin de pousser Arthur à se "saborder"...Jusqu'à présent, Méléagan, c'était le personnage maléfique par excellence, tout entier porteur de menace, mais jamais ouvertement magicien, jamais non... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 16:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 7 décembre 2007

Kaamelott, V, 47, le Garçon qui criait au loup

L'épisode du théâtre (pas encore diffusé, je me base sur la version longue pour parler) méritait selon moi une explication, un développement particulier. Parce qu'on nous apprend, en littérature -- mais l'écriture d'Astier est assez pensée pour que l'analyse soit facilement transposable -- que les moments où un récit s'inscrit à son tour dans le récit central sont les plus importants, les plus puissants. C'est là où le récit fait retour sur lui-même pour mettre en lumière, par le biais de l'histoire racontée par un personnage, ou... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 18:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :