Children_of_Earth_promo_pic_torchwood_6697162_550_413

C'est un peu confus. J'ai passé l'après-midi littéralement scotchée à mon ordi en me disant que "oh my god", ils ne pouvaient pas faire "ça". 5 épisodes de 60 minutes. La saison 3 de Torchwood. Superbe.

TW Day One
Oh. My. J'ai failli faire une attaque. Plusieurs attaques même.
Déjà, de les retrouver tous, enfin hormis les morts (snuf), c'était très très plaisant. Et de voir Ianto et Jack plus où moins ensemble. Et de retrouver Torchwood et cet accent gallois si adorable.
Ensuite l'histoire. Plein de fausses notes, des trucs un brin ringards, un brin durs à avaler. Mais un tempo tellement parfait, une émotion tellement maitrisée que j'en ai chialé.
Et OMG ce cliffhanger. Je crois qu'on avait pas fait mieux depuis... depuis... Je vais regarder la suite, okay ?
J'en tremble encore. Si les 5 sont comme ça je vais pas m'en remettre...

TW Day Two
Go go, gadgeto Ianto ! (voilà ce que j'ai pensé pendant au moins un quart de l'épisode...)
Retournement de situation. Toujours pas d'aliens en vue, même s'ils clament qu'ils arrivent ("we are coming tomorrow"...). Les "méchants" sont humains, le gouvernement, ses messes basses, ses assassins.
Tout se met en place, c'est délicieux. Le rythme est rapide, ce deuxième épisode est plus drôle que le premier, plus gore aussi.
Pauvre Jack. Mais yah ! \o/ On l'a vu tout nu :)

TW Day Three
Terrifiant. Vraiment terrifiant. Les aliens sont là. Le passé refait surface. J'ai failli me bouffer un doigt tellement je me suis rongé les ongles...

TW Day Four
Le diable peut prendre bien des formes. Ça semblait si simple pourtant cette réécriture d'Abraham devant sacrifier son fils. Et puis. Juste quand on croit que Torchwood a repris les rênes, juste quand l'espoir revient. Juste quand on se dit que Jack, même sans le Docteur, peut sauver la Terre... Ouin. Ianto quoi. Il va rester qui de Torchwood ? C'est trop injuste. Pauvre Jack, tout seul jusqu'à la fin des temps. Et il est où le Docteur, quand on a besoin de lui, bordel !

TW Day Five

C'est si... triste. Bouleversant. C'est un des trucs les plus poignants que j'ai pu voir récemment. Juste bouleversant. Si peu semblable aux précédents Torchwood. Si sombre.
L'humanité sous son plus terrible aspect.

C'est terriblement déprimant de se dire que Russell T Davis quitte le show, Doctor Who et tout ça... Qu'est-ce que ça aurait été de voir un truc d'une telle envergure sous les couleurs de Doctor Who ? On se serait cru de retour en 70, ça aurait été l'extase.

Mais non, c'est juste une expérience télévisuelle d'un été, d'une semaine, de cinq jours seulement.
Malgré tous les défauts que l'on peut possiblement trouver à ces cinq épisodes, globalement, c'était magnifique, bonechilling, absolument terrifiant.

Et c'est ce qui manque à la télévision. De la prise de risque. Et non pas une histoire comme on en a déjà vu mille. Ou un truc choquant juste pour le plaisir de choquer.

Vive la science-fiction. Longue vie à RTD. Et surtout, quels brillants acteurs, tous...

Pour résumer, Torchwood et Doctor Who version courte 2009... c'est pas comparable.