Une série bien bizarros, que j'ai checké parce que je suis en mode monomanie (suite à mes visionnages de The Mighty Boosh). Du coup j'avais ça, ça avait l'air gloomy, j'ai un peu laissé trainer.

Mais en réalité c'est vraiment extra.

dan_ashcroft_normal

L'histoire en très bref : Dan Ashcroft (Julian Barratt) est un journaliste dans un magazine hype (SugarApe, mais le logo ressemble à "Rape") qui fait une percée avec un article intitulé "The Rise of the Idiots".

En parallèle, on a l'histoire d'un des idiots en question, Nathan Barley (Nicholas Burns), heureux propriétaire d'un site web totalement immonde, "trashbat.co.ck".

C'est une critique acerbe du monde de l'industrie des médias ; du coup ça joue à fond la carte de la mise en abyme. C'est à la fois drôle et terrifiant tellement c'est pitoyable. Paradoxalement on ne sait plus vraiment si on doit rire ou être horrifié en regardant ça. Un peu des deux je suppose.
 
La littéraire en moi y voit donc une magnifique critique de la société, en mode "bad trip sous acide"...

Mais la fangirl dit : hum hum ! Julian Barratt tout à fait sympathique dans son rôle de "Prêcheur" bien malgré lui, qui tente de gagner face aux idiots (le pauvre, il est cerné) mais qui s'enfonce dans la déprime et la merde à chaque épisode.

L'idiot/Nathan Barley, on se dit, au début, qu'il fait limite pitié, et qu'on peut quasiment l'apprécier... c'est parce qu'on tombe dans le piège, tout comme la sœur de Dan, qui se laisse avoir.

Avec en prime tout un tas de cameo fort sympathiques... Noel Fielding en DJ insomniaque totalement trippant (et adorable), le seul idiot qui n'en est peut-être pas réellement un, le seul que Dan Ashcroft supporte. Richard Ayoade en journaliste idiot, David Hoyle...

Nathan_Barley__5_