mercredi 20 janvier 2010

My Own Private Idaho

Finir ce film sur "Have a nice day" et une chanson des Pogues (originale) c'était... magnifique. (The Old Main Drag, la chanson la plus déprimante de toutes les chansons écrites par Shane MacGowan, je pense, qui correspondait terriblement bien aux grandes lignes du film). Donc. C'est glauque, c'est noir. Et puis c'est... particulier. Au début je comprenais même pas le pourquoi de ces grandes différences dans les niveaux de langue dans plusieurs scènes – en fait c'est parce que c'est pompé (plus ou moins directement)... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 18:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

lundi 18 janvier 2010

The Men Who Stare At Goats

Bon. Je suis pas totalement (pas du tout ?) impartiale, pour cause de présence d'Ewan McGregor en petit journaliste choupi, de George Clooney en ex-soldat psychique naïf, de Jeff Bridges en moine jedi baba cool et de Kévin Spacey en "méchant". Et des chèvres. Que dire. C'est un grand déferlement de n'importe quoi. Mais c'est très... construit ? Logique ? Ya une certaine maitrise, c'est du "vrai" n'importe quoi. Tous les défauts de scénario sont expliqués soit par l'humour - on est pas totalement... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 23:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 11 janvier 2010

The Machinist: have you ever had the feeling you had watched an entire movie without blinking once?

Il faisait partie des "films à voir". Ceux qui ont eu du succès, dont on a beaucoup parlé, mais que je n'avais jamais regardé. C'est chose faite et je peux dire : c'est précis. Les films au scénario construit à ce point, soit ça fait artificiel et on s'emmerde, soit ça se casse la gueule avant la fin. Là c'était juste beau. Glauque. Parfait. J'ai un gros gros faible pour les films d'ambiance, les films qui racontent en montrant, en signalant, en suggérant, sans asséner les faits. Tout est pensé, tout est... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
samedi 2 janvier 2010

Doctor Who - 4x17-18 - The End of Time...

Bon. Alors. Je tiens à déclarer : John Simm est BAISABLE. Non, pardon, je voulais pas que ça sorte comme ça... ... en fait si. Bref. Love The Master comme il est joué par John Simm. J'adore ce double épisode, dans le sens où il permet à un personnage détestable, fou, diabolique, d'apparaitre vaguement capable d'émotions, fragile, et somme toute compréhensible. C'est quand même l'arch-némésis du Doctor, et c'est lui qui lui permet de renvoyer les TimeLords dans leur bulle temporelle d'où ils n'auraient... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 00:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,