Euh. Oh. Ah.
Si un jour je fais un film, il se pourrait bien qu'il ressemble à celui-là. C'était... psychotique. Complet.

Un mec (Dupontel), sonne à la porte d'un auteur alcoolique (Dujardin) en lui annonçant qu'il est son cancer. Soit.

Partant de là ça vire au grand grand n'importe quoi, avec des scènes pour les acteurs racontent ce qu'ils font, une narration décousue et une intrigue... particulière.

Au final c'était plutôt drôle. Assez moyen on va dire. Mais étrange.