C'est clairement pas le film de l'année, ni même du mois, mais ça avait le mérite d'être divertissant. Quand un film ne promet pas grand chose, au moins on est rarement déçu. Là, on avait des tremblements de terre, des explosions, des bâtiments qui s'écroulent en veux-tu en voilà, le tout calqué sur un schéma narratif usé jusqu'à la corde - un parent héroïque qui part sauver sa progéniture paumée en plein épicentre, au mépris du danger et avec une bravoure sans bornes.

A peu près tout ce qu'on voit et tout ce qui se passe a déjà été fait - on peut citer Le jour d'après, Deep Impact, Volcano. Le film a le mérite d'être amusant et rythmé, on en oublierait presque le scénar maigrelet et les scènes terriblement coconnes. Quelques twists, un peu fourth wall, des personnages que je n'irais pas jusqu'à qualifier d'attachants, mais pas totalement chiants non plus. Le gosse n'est pas pénible, c'est l'Anglais qui sert de blonde, tandis que la fifille est pleine de ressources.

Au final on a pas eu beaucoup de blabla sur les plaques tectoniques et autres, c'était un peu décevant. Et puis moi je m'attendais à ce que la Californie tout entière se détache tel un iceberg, mais même pas. A peine un petit tsunami.