Awé. Encore un film où je me fais avoir en pensant que ce serait mignon gentil et ça tourne au sale drame bien crade à la moitié. Les pièges à loup du début auraient dû me mettre la puce à l'oreille. J'aime bien vivre dangereusement - de mon temps, on n'avait pas internet pour savoir de quoi ça parle à l'avance. Et on se retrouvait à avoir des films qui vous retournaient un peu le cerveau. Arf.

Et donc, l'histoire de l'étude anthropologique d'une tribu de richards qui vivent dans une forêt domaniale du New Jersey (là encore, red flag all the way), à travers les yeux d'un gosse (et là ma pédophilie latente entre en jeu) et de sa mère ex-junkie. C'était plaisant, puis frustrant, mais ça finissait relativement bien vues les circonstances.

Je crois que le plus étonnant dans ce film, c'était que Kristen Stewart avait parfois des émotions faciales. Je ne m'en remets pas.

Du coup je suis en pleine écoute des Dead Kennedys - juste quand on pense qu'il n'y a plus de connexion, paf, on en trouve.

Depuis tout à l'heure je réfléchis à ce film et je me demande pourquoi un viol sur mineur me perturbe moins que la violence d'un film d'horreur avec des néo-nazis. Si on met les deux en parallèle, le truc le plus affreux, c'est le viol, parce que c'est malsain, réaliste, susceptible d'arriver à n'importe qui (alors que se faire dévorer par un chien d'attaque de néo-nazi dans les bois, c'est plus rare). Dans les deux cas ça fucke un peu le cerveau parce que je m'y attendais pas. Je pense que le fait que la réalisation de FP soit très "blah", ultra banale et passe partout, lissait beaucoup les choses. On ne nous montre rien (normalement c'est pire, because imagination), mais c'est quand même une comédie, à la base, donc ça fait une pirouette et tout va bien. L'autre c'est un puits sans fond de désespoir et de gore, okay certes, c'est banal pour un film d'horreur, mais putain que la réalisation était sadique - tout était fait pour que ça te reste dans le cerveau, que le malaise te quitte plus. Là on a les deux : l'horreur hors champ (donc horrible car on ne sait pas ce qui se passe) et l'horreur en plein dans ta gueule histoire de bien enfoncer le clou juste après. Bref. Film toujours pas exorcisé.

(En passant; ça me rappelle une fic Teen Wolf bien tordue - si le quart de ce que j'ai lu en fics était adaptés en films, ce serait juste insoutenable...)