Encore un film qui commençait bien et qui devenait salement cruel à la moitié. Moins que d'autres que j'ai pu voir dernièrement, mais cruel tout de même, j'ai passé tout le générique à chialer.

Bon clairement, le scénario de départ n'est pas des plus heureux - un père (Billy Crudup, businessman friqué) part en couille sévère après la mort de son fils dans une fusillade à l'université, il décide de tout quitter et vit sur un bateau, ignoré de tous, jusqu'à ce que son ex femme lui refourgue les affaires du fils mort, des démos, une guitare, l'ampli qu'ils comptaient lui offrir pour son anniversaire. Il se met à écouter ses chansons en boucle (qui sont très très bonnes en passant), puis à les jouer, pour finir dans un bar "open mic" un soir. Là il se récupère un fan (Anton Yelchin), bromance naissante, etc, ils se mettent à jouer les chansons du fils mort, former un groupe, avoir du succès, et c'est beau et exultant ! Et quand le père passe sous silence le fait qu'il n'a pas écrit les chansons qu'ils jouent, on se dit qu'il fait son deuil dans son coin, qu'il est pudique, etc etc.

Et là... C'est le drame. Putain de plottwist que je n'avais pas du tout anticipé, on réalise que le fils n'est pas une victime de la fusillade, mais l'auteur. Et ça fait mal, on s'était attaché, on ne peut pas renier la puissance des chansons qu'on a passé une heure à apprécier (petite pensée pour Manson). La fin du film est vraiment bien, ça aurait pu tourner à la soupe émotionnelle, mais ça reste très subtil et vraiment bien fait.

En soi, dans l'absolu, c'était un très bon film. William H. Macy fait des choses surprenantes (réalisateur et petit rôle), tous les guests sont très bien (Lawrence Fishburne en vendeur de matos de musique sur le départ, Selena Gomez en porteuse de mauvaises nouvelles - et elle ne chante pas !). En tant que film musical, c'était vraiment excellent - la musique est intelligente et fait progresser le plot, sans être lourdingue, sans que ce soit vraiment explicité. On y entend ce qu'on veut y entendre, mais c'était bien fait. En tant que fangirl : ouh putain. Je savais que tout ce petit monde savait chanter, mais gnnn ils sont bons. (Pensée pour Louden Swain, un cas de rare d'acteur qui est plus doué en chanteur, en fin de compte). Ça fait un peu mal au cœur, quand même.