"To absent friends." Explosions in space. Alien pollen. Rock music saved the day. So many ships destroyed. Bees but not really. 800% more Chekov. Mini Kirk shadow. Bones/Spock banter.


Je pense que si j'avais pas été dedans à fond, j'aurais peut-être
pas apprécié autant. L'image était un peu moche, trop sombre, et j'ai fait l'erreur de lire les subs au début. Horreur. Il y avait du joli service (Chekov qui se fait jeter par Galia), mais l'ensemble avec le Captain's log en voix off était gravement cringe worthy... Ils font une escale dans une ville artificielle style Guardians of the Galaxy. Encore un peu de fan service en passant (Sulu, son mec et sa fille, aww), mais c'est clairement expédié à une vitesse étourdissante. L'Enterprise et son équipage sont recrutés pour une mission de sauvetage qui pue à peine le piège, mais bon, "allons-y" comme disait l'autre...

Et là. Wow. Attaque d'essaim d'aliens chelous, et ça a viré au drame confus et bordélique, juste quand j'étais en train de me dire que leurs couloirs étaient trop proprets. Explosions dans l'espace. Plus de moteurs (arg), plus d'équipage (arg), évacuation (aaarg). A chaque film ils pètent le vaisseau, mais jamais encore à cette échelle, ça faisait mal au cœur. Évacuation (les fameux Kelvin pods, spoiler tumblr, mais je pense que je l'aurais relevé sans, revisionnage oblige).

A partir de là, ça devenait vraiment sympa, avec des décors 100% CGI mais on s'en fout. Les "pairings" si l'on peut dire étaient treeeeees bien, et il faudra que je revoie tout ça en HD (et j'attends les fics). Chekov a 200 lignes de dialogues de plus que dans STID, et c'était bien bien bien (la fangirl en moi roucoulait mais je me suis retenue car j'étais pas toute seule). Je me suis fait des parallèles avec Stargate Atlantis, en me disant que Kirk et Chekov tout seuls dans la forêt, ça pourrait avoir trois issues, boulet, bamf ou un mélange des deux. Au final on a eu un mini Kirk nerveux et plein de ressources, et ils en ont profité pour refaire péter le vaisseau un peu plus (ça manquait). Bones/Spock muy bueno, même si quand j'ai zyeuté les subs, ça rendait pas du tout du tout. Et Sulu/Uhura pas mal non plus, surtout si on pense à leurs amoureux respectifs en parallèle. Scotty fait du Scotty et se trouve une copine qui tente de réparer un vieux vaisseau Starfleet disparu depuis des années.

Bref, c'était bien un piège. Le méchant se tape un délire à la "Wraiths" (SGA forever) et aspire la force vitale des gens. Il veut zigouiller tout le monde parce qu'il kiffe pas la mission pacifique de Starfleet, et ma foi pourquoi pas, on aura vu pire. Il n'arrête pas d'avoir des réactions cheloues chaque fois qu'il croise Kirk, à croire qu'il le kiffe, c'était louche.

Il y a aussi une histoire d'arme zarbi et d'artefacts (en gros "the Orb" quoi, pompage, pompage). Pas mal de scènes visuellement atroces avec Kirk à moto qui fait vroum vroum, et la scène la plus badass du film spoilée par le trailer. Avec le recul, j'aurais dû anticiper qu'ils se serviraient de la sono retapée et du gros rock qui tache. Mais quand Kirk décide de diffuser les Beastie Boys (!!) pour brouiller les communications au sein de l'essaim et empêcher l'attaque de Yorktown, j'en aurais battu des mains tellement c'était con et jouissif à la fois.

La fin était chouette, avec un sale combat en apesanteur et une révélation sympa sur l'origine du méchant, mais j'avoue que les graphismes m'ont un peu déçue. Peut-être que ça rendra mieux en bluray.

La fin avec l'anniversaire de Kirk était.... Non nécessaire. Superflue. Presque ironiquement cruelle. On garde ça de côté pour les fics....

En conclusion, dans l'absolu, c'était un peu de la merde et ça n'arrive pas à la cheville de GotG, mais c'était fun et plein de fanservice, et pas du tout larmoyant.