Des défauts, mais c'était globalement sympathique et amusant.

J'ai passé tout l'épisode à chercher d'où je connaissais le jeune... C'était dans une série britannique sur des pompiers, que j'ai jamais finie... Bref, Samuel L. Jackson est insupportable, Mark Hamill explose au tout début, et Sofia Boutella était très angoissante.

Pas convaincue par les effets spéciaux faits à la va vite. C'était à la fois trop couillon et trop sérieux, mauvais mélange. L'ensemble se tient, comme un mauvais film d'espionnage "de l'époque", mais ça aurait été bien qu'ils aillent encore plus loin dans la parodie.

Je viens de réaliser pourquoi je considérais Harry Hart (Colin Firth) comme étant gay dès le début. C'était curieux, parce que c'est pas mon style de me coller des head cannons toute seule comme ça, et je n'avais pas du tout lu de fics ni rien.
En fait c'est juste le costard et les maniérismes, ça me rappelait trop son rôle parfait dans A Single Man, mon cerveau s'est mis en auto-pilote.