mercredi 8 avril 2015

Lost River (2015)

Donc. J'arrive pas à déterminer si c'est un banal cas de "fuck everyone, j'ai décidé d'aimer ce film, donc je l'aimerai quoi qu'il arrive", ou encore "j'ai payé, donc c'est forcément bien". Ou s'il y a vraiment quelque chose derrière. C'est bourré de défauts, très clairement. C'est un magnifique film raté. Ou excellent film minable. Je sais pas, il aurait probablement dû faire ça sous un pseudo, le Gosling, les gens auraient moins eu d'attentes et d'a priori.Toute la première partie, très lente, très maniérée dans les plans, était... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

dimanche 5 avril 2015

Temps glaciaires, Fred Vargas

Il y a un petit mois, j'entre chez Gibert avec une pote, et je manque de faire une crise d'apoplexie devant les piles et les piles de Fred Vargas tout neuf, tout énorme, tout inédit qui s'amoncellent à l'entrée. Quoi, comment, un nouveau tome et personne ne m'avait rien dit ? Je l'ai saisi de mes petits doigts frémissants, serré jusqu'à la caisse et... jamais commencé. Enfin, non, plus exactement je suis allée de dix pages en dix pages, pendant bien quinze jours, sans oser le dévorer. Parce qu'il y a un espèce de mythe qui s'est créé,... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 13:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
lundi 23 mars 2015

Twelve Monkeys (1995)

J'ai pas réussi à déterminer si je l'avais vu entièrement ou non, ce film. Il y a quelques scènes que je suis certaine d'avoir vues (l'hosto, quelques trucs de la fin), mais le reste... gros blanc. On va dire tant mieux, c'était d'autant plus sympa à regarder. Vingt ans. Ce film a vingt ans. J'ai du mal à réaliser. Comme toujours, dans les films de SF, c'est pas tant la représentation du futur qui vieillit mal, mais celle du présent. Baltimore/Philadelphie version Terry Gilliam dans les années 90, c'est... infect. Volontairement, mais... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 23:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
vendredi 26 décembre 2014

Gone Girl (2014)

Nooooooon. C'te fin en carton pâte mou. Je pensais pas qu'ils oseraient finir sur un truc aussi pourri. Franchement, ça aurait pas été aussi interminable, ça aurait pu être un très très grand film. Mais les deux trois excellentissimes retournements sont noyés dans un méli-mélo de philosophie de comptoir et de Ben Affleck prenant un air de veau, ça gâchait tout. Le début était assez repoussant (j'aime pas ce genre de film qui parle de la vie des gens), mais j'ai tenu bon, et le premier retournement est assez grisant. J'ai beaucoup... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 25 décembre 2014

22 Jump Street (2014)

Je sais pas si le film en lui-même était vraiment drôle, ou si j'avais baissé mes attentes parce qu'on venait de me dire 2 secondes avant que je le lance que c'était lourd et moins bien que le premier (qui était super lourd, mais attachant dans le fond). J'aime bien le second degré perpétuel, le 4e mur totalement explosé, et les cascades débiles. Channing Tatum est un comique insoupçonné, ça m'a fait comme pour le premier film, j'ai vraiment apprécié, même si parfois on se demande si c'est vraiment un rôle de composition. Je me suis... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 20 décembre 2014

Chef (2014)

Jon Favreau qui se fait plaisir, c’était sympathique à regarder. Un film gentillet, joli et musicalement chouette. Ça m’a rappelé tous les passages sur la cuisine dans Treme, d’ailleurs ils passaient par la Nouvelle Orléans, dans leur périple de Miami à Los Angeles.C’était coloré, rythmé, drôle. Gentillet, c’est le mot. On sait d’avance comment ça va finir (même si j’avais pas anticipé jusqu’au bout que le critique culinaire lui ferait une telle offre), et c’est tant mieux. On débranche le cerveau, on salive, on chantonne, et... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 00:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 10 décembre 2014

Nightcrawler (ciné)

C'était peut-être une bonne ou une mauvaise chose, je ne sais pas, mais j'ai été incapable de me sortir Southland de la tête. Ma perception du film a probablement été altérée, aussi à cause de Jake Ghyllenhal, dont le personnage était à mi chemin entre Donnie Darko et Prisonners. Complètement taré, mais on ne se rend compte de l'étendue des dégâts que progressivement.La bande annonce en montrait beaucoup trop et ça gâchait un peu la fin. Comme avec les flashforwards inutiles des premières saisons de Southland, on arrive à anticiper la... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 22:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
lundi 8 décembre 2014

La French (ciné)

Disons que j'avais un a priori très favorable et que les circonstances ont fait que j'avais très envie de le voir. Je pense que l'univers entier complotait pour que j'arrive pas à le voir... J'ai quand même passé plus d'une heure dans un wagon de RER arrêté en pleine voie à une station du départ... Raté ma séance, la suivante... J'ai fini par aller jusqu'à Montparnasse, bref tout une expédition dont je me serais passé.Le film en lui même est ultra classique, mais je ne peux pas vraiment juger, il me manque les bases en matière de... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 00:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 18 novembre 2014

The Drop (ciné) - Fucking Tom Hardy, man.

Porté à bout de bras par un Tom Hardy drôlement bon, c'était assez surprenant, à cause des détours qu'il faisait. Jamais vraiment tout à fait où on l'attendait, malgré de bons gros clichés ultra classiques.J'ai déjà dit tout mon amour pour le cliché, et j'adore quand un film tend des perches énormes, pour les retirer brusquement, et qu'on se retrouve le bec dans l'eau à ne pas savoir ce qui s'est passé, et pourquoi ça n'a pas suivi le chemin tout tracé. Oui, c'était parfois un peu lent. J'ai pas vraiment compris pourquoi les gens... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 23:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 16 novembre 2014

Interstellar (ciné) - où on apprend que le temps est peut-être relatif, mais pas la durée du film...

Sérieusement, c'était trop long. Ou alors c'est pas moi qui suis faite pour les films de plus de 2h, je sais pas, mais à un moment j'en étais à me demander ce que j'allais manger, ou quelle heure il était. La fin en mode philosophico-merdique était totalement ridicule, et l'ennui a fait place au rire nerveux. Parce que non. C'est quoi cette fin en bois ? C'est quoi ce film en carton ? On m'a vendu un truc léché, novateur et saisissante, et je me retrouve devant un très mauvais film de SF qui a tout pompé sur divers prédécesseurs, et... [Lire la suite]
Posté par nao_asakura à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,