C'était long. Très long. Tellement long que même le subtext, le whump, les parallèles mentaux avec Uncanny X-Force (oui, encore, toujours), Cable ou X-Men Evolution étaient pas suffisants pour qu'une certaine torpeur s'installe après la moitié.

Le dernier tiers était sympa, mais quand même, techniquement, c'est la même histoire qu'ils racontent depuis trois films. C'était déjà le concept du premier X-Men, c'était le concept de Winter Soldier, c'est toujours pareil. Blablah les mutants sont méchants, il faut tous les tuer, construisons une super-arme de la mort/des robots géants. Oui. Bon.

Le prochain c'est avec Apocalypse, si j'ai tout compris... j'espère qu'ils chieront pas dessus.

La fiiiin. La fin la fin la fin. Bon, on aura jamais jamais Cable, ni Deadpool, on peut toujours rêver, mais yah, nice.

Il n'y a que moi que ça perturbait grandement, l'asymétrie de la cape de Magneto ?

J'avais un a priori favorable, mais en fait j'ai pas trop aimé. C'était pas ce que j'attendais, je pensais qu'il y aurait plus de paradoxes et de méli-mélo temporel.

C'est la faute à Remender, de toute façon, dès qu'on parle de futur apocalyptique et de mutants, je pense à Uncanny X-Force, et mes attentes sont trop élevées.

C'est dommage, ça va faire pareil avec le prochain je sens, surtout qu'on risque pas de voir Cable, en fait, vu que ça va se passer dans le passé toujours, et que Cable, c'est le fils de Scott, donc futur ouin. Même s'il a aussi pas mal voyagé dans le temps, le bougre.

Non et puis la sous utilisation de tous ces personnages m'a fait mal au cœur, quel intérêt d'en mettre autant si c'est pour les faire se faire tuer et pas échanger trois lignes de dialogue, fuu.