Normalement, même dans un téléfilm pourri, c'est impossible que TOUT soit raté. C'est vraiment dur de foirer absolument tout du début à la fin. Eh bien ils ont réussi, et pas qu'un peu.

Le sujet est pourri : tornades à Santa Monica, il pleut des requin
s en Californie. Drôle, légitimement flippant (c'était, dans une discussion au sujet des causes possibles de l'apocalypse, la pire perspective possible à laquelle on était parvenus), mais quand même très pourri. Je veux dire... un requin hors de l'eau, c'est quand même bien ridicule. Et contrairement à cet épisode flippant des Simpson où les dauphins sortent de l'eau en marchant sur leur queue et essaient d'asservir la race humaine (ha !), là ils se contentent de faire flop flop sur le côté. Quand ils ont un peu de chance, ils tombent dans une piscine, et c'est carnage. Mais globalement, c'est pas fonctionnel.

Les acteurs sont nuls, mais genre vraiment nuls. Normalement, ya une tête d'affiche qui sort vaguement son épingle du jeu. Là ya pas de jeu. Ça donnait presque l'impression que les personnages avaient conscience de l'absurdité de la situation, et du coup ils essayaient même pas de faire semblant.

Les dialogues sont nazes de chez naze. Ils ont réussi à placer toutes les blagues nulles possibles et inimaginables. Il y avait un perso uniquement là pour faire des one-liners pathétiques tout du long. J'ai quand même gloussé plusieurs fois parce que je suis bon public, mais rolala ils se sont pas cassé le cul.

Les effets spéciaux sont lamentables. Mais c'est plus ou moins le corollaire du sujet pourri de départ et du jeu d'acteurs déplorable. Le pire, c'était les bruitages (!?). Comment on peut foirer des bruitages, je l'ignore, mais ils ont réussi même ça.
Donc, pour conclure, c'était un horrible film, et je révise mon jugement, les tornades de requins ne sont pas la pire forme d'apocalypse imaginable.